Communiqué SOS Méditerranée

unnamed2

Le 4 novembre, cela fera un mois que l’Aquarius a regagné le port de Marseille sans pouvoir repartir faute de pavillon. Un pavillon qui lui a été retiré non pour des raisons techniques mais politiques : pour l’empêcher de repartir sauver des vies en mer. Une première dans l’histoire du monde maritime qui doit être dénoncée tant elle est inacceptable.

Pendant ce temps, l’information sur la forte baisse du nombre de traversées de la Méditerranée circule et cache une autre réalité, glaçante. Le nombre de personnes interceptées par les garde-côtes libyens et ramenées dans les camps de détention vient de dépasser celui des arrivées en Europe. En septembre, 1 personne sur 8 qui tente la traversée meurt en Méditerranée centrale, selon les révélations du HCR.

A terre, en France, il faut aussi lutter contre les fausses informations. Un groupe extrême mène une attaque violente au siège de notre association à Marseille et prétend qu’il s’agit d’une occupation pacifique. Les faits ont été rétablis publiquement. Les assaillants, leurs supporters, et tous ceux qui calomnient l’organisation et ses membres seront poursuivis devant les tribunaux.

Heureusement, nos soutiens ne sont ni dupes ni indifférents. Une vague de contestation orange a déferlé sur plus de 70 villes en France et en Europe le 6 octobre pour défendre l’Aquarius et le sauvetage en mer.

Cette vague doit grossir et gronder encore plus fort pour atteindre les dirigeants européens et permettre à l’Aquarius de reprendre sa mission. Signez et partagez la pétition ! Déjà 258 000 signatures collectées.

unnamed

 

APPEL A UN RASSEMBLEMENT EN MEMOIRE DE KANTRA

 

Peu avant Noël, Kantra DOUCOURE, jeune Malien de 18 ans, s’est suicidé. A la fin de la mesure de protection, à sa majorité , il s’était retrouvé à la rue sans aucune perspective en France.
L’association « Adolescents sans frontières » qui le parrainait, s’est donné pour but l’accompagnement, l’aide morale, le soutien affectif aux jeunes mineurs isolés étrangers dans le Gard. Elle veut rendre public ce drame pour que cela ne se renouvelle pas.
« Adolescents sans frontières » demande que ces jeunes soient accueilli e s, qu’ils jouissent de tous leurs droits: protection, hébergement, éducation, santé, aide aux jeunes majeurs…
Les jeunes « mineurs non accompagnés » ont en France les mêmes droits que tous les mineurs, nous voulons une véritable égalité de droits.

L’association Adolescents sans frontières appelle à un rassemblement en hommage à Kantra DOUCOURE – mercredi 10 Janvier à 18h30 devant la préfecture à Nîmes.

Adolescents sans frontières appelle toutes les associations, syndicats mouvements politiques à se joindre à ce rassemblement.

(voir ci-dessous le communiqué de l’association et le témoignage de Solène Bourgoin, marraine de Kantra Doucoure)

Revue de presse

Reportage ViaOccitanie TV avec le témoignage de la famille de Solène :
http://adossansfrontiere.collectif-citoyen.fr/2018/01/la-famille-nimoise-parrainant-kantra-temoigne/

Midi-Libre :
http://adossansfrontiere.collectif-citoyen.fr/2018/01/lhommage-au-jeune-kantra/
http://adossansfrontiere.collectif-citoyen.fr/2017/12/nimois-pleurent-disparition-kantra/

La Marseillaise du 05/01/2018 :
http://adossansfrontiere.collectif-citoyen.fr/2018/01/kantra-mort-devant-son-reve-de-vie-en-france/

La Gazette de Nîmes, publication en ligne du 04/01/2018 :
http://adossansfrontiere.collectif-citoyen.fr/2018/01/mort-de-kantra-un-rassemblement-en-son-hommage-mercredi-prochain/

L’Humanité du 03/01/2018 :
http://adossansfrontiere.collectif-citoyen.fr/2018/01/kantra-18-ans-victime-de-la-politique-macron/

InfoMigrants du 02/01/2018 :
http://adossansfrontiere.collectif-citoyen.fr/2018/01/desespere-un-jeune-malien-se-jette-sous-un-train-en-region-parisienne/

ELECTION PRÉSIDENTIELLE : APPEL À UNE VIGILANCE CITOYENNE

APPEL DE LA CIMADE

Dans la continuité de ses engagements de solidarité active aux côtés des personnes exilées et migrantes depuis près de quatre-vingt ans, La Cimade estime qu’il est de sa responsabilité d’insister sur le danger que représentent les propositions du Front national et de sa candidate, et d’appeler en conséquence à rejeter l’abstention ou le vote nul qui pourraient conduire au désastre si ces propositions étaient appliquées.

 

Et si nous n’attendions plus un homme ou une femme providentiels pour nous accorder sur l’essentiel ?

Et si en 2017 les solidarités devenaient un impératif pour les prochain.e.s locataires de l’Elysée et de l’Assemblée ?

Et si «5 caps des Solidarités » fixés par les ONG constituaient un référentiel dans lequel devront s’inscrire dorénavant les politiques publiques ?

Parce que les crises que nous traversons sont toutes liées à un déficit de solidarité, qu’elles ne pourront se résoudre que par plus de solidarité, pour la première fois, 80 associations – du social, de l’écologie, de la solidarité internationale, de l’éducation, de la démocratie, du monde agricole, des quartiers populaires, de la défense des droits de tous, et de l’égalité, du handicap, de la jeunesse, pour la santé, et la protection animale – ont décidé d’unir leur voix.

Unir leur voix pour dominer le brouhaha ambiant.

Unir leur voix pour faire, haut et fort, l’Appel des Solidarités.

Pour que sortent de leur réserve toutes celles et ceux fier.e.s d’être généreux.ses et solidaires. Qu’elles et ils lèvent le doigt et élèvent la voix jusqu’à imposer un changement de cap(s).

En répondant PRESENT!

Sur www.appel-des-solidarites.fr ou gratuitement par SMS au 32321 en tapant le mot PRESENT!

appel_solidarites_presentation