Confinement et libertés publiques

Dans le contexte de crise sanitaire actuelle, les autorités françaises ont adopté des mesures de confinement destinées à freiner la pandémie de Covid-19. Des restrictions de circulation ont été édictées pour faire face à cette situation exceptionnelle. Notre section locale, sans contester la légitimité de ce dispositif inédit, entend rester attentive et vigilante sur les situations de contrôle des déplacements dérogatoires des citoyens qui révéleraient des abus, des violences et/ou des discriminations. Si vous aviez à déplorer une telle situation, vous pouvez nous envoyer un message via Facebook (ligue des droits de l’Homme section Nîmes) ou sur ldh.nimes@ldh-france.org.
Pour information, voici un document qui fait le point sur l’achat de produits de première nécessité et la verbalisation ainsi que les problématiques de l’inspection visuelle, la fouille des bagages, de vos sacs ou de vos poches.
Prenez-soin de vous!

ALERTE ! LES MINEURS LAISSES A LA RUE !

(Nous reproduisons ci-dessous le cri d’alarme des Etats Généraux des Migrations eg-migrations.org

La prise en charge des MNA (Mineurs Non Accompagnés) a connu un début d’organisation grâce à la circulaire Taubira du 31 mai 2013 et au décret du 28 juin 2016, définissant les clés de répartition des mineurs par département. Toutefois, la situation sur le terrain montre que malgré cela, les MNA voient leur droit à la protection non respecté. Certes, leur nombre sur le territoire national s’accroît (ils étaient autour de 8000 en 2016, et environ 14000 en 2017), mais ces chiffres ne sont certainement pas tel qu’un pays comme le nôtre ne soit pas en situation d’y répondre dans le respect de la dignité des personnes.

Le constat est alarmant :

  • Des mineurs de 16 ans ne sont pas scolarisés ;
  • Globalement, la prise en charge des mineurs (en hôtels) est minimaliste, et discriminante par rapport aux autres mineurs ;
  • Des MNA se voient refuser l’assistance à laquelle ils ont droit car ils ne peuvent pas prouver leur minorité : dans le doute, et dans l’attente des preuves de leur âge, le Conseil Départemental a le devoir de prendre en charge ces jeunes !
  • Tout semble fait pour retarder leur effective prise en charge, de sorte que toute chance de pouvoir solliciter à 18 ans une régularisation devient quasi nulle : c’est une véritable politique de dissuasionmigratoire qui est mise en place ;
  • Encore plus grave, récemment, des MNA pris en charge par notre département (Gard)ont été « transférés » dans celui des Bouches-du-Rhône, où toute prise en charge leur a été refusée…de sorte qu’ils sont de fait de retour à Nîmes, sans solution, aucune…à la rue !

Tout mineur présent sur notre territoire a DROIT à une protection. Ce droit doit être EFFECTIF.

ELECTION PRÉSIDENTIELLE : APPEL À UNE VIGILANCE CITOYENNE

APPEL DE LA CIMADE

Dans la continuité de ses engagements de solidarité active aux côtés des personnes exilées et migrantes depuis près de quatre-vingt ans, La Cimade estime qu’il est de sa responsabilité d’insister sur le danger que représentent les propositions du Front national et de sa candidate, et d’appeler en conséquence à rejeter l’abstention ou le vote nul qui pourraient conduire au désastre si ces propositions étaient appliquées.

 

MATERIEL POUR REGARDER LE FN EN FACE

 

« La présidente »
Farid Boudjellal et François Durpaire.
Ed. Les Arènes BD / Demopolis

Une BD de politique fiction qui imagine la France gouvernée par le FN…. Aidés par des specialistes comme l’économiste Emmanuel Lechypre, les journalistes Wallès Kotra et Ulysse Gosset, le chroniqueur politique Thomas Legrand, les auteurs décrivent un futur probable et les conséquences économiques, géopolitiques et politiques du programme du FN.
On ne pourra pas dire qu’on ne savait pas…

 

 

 

 

 

« En finir avec les idées fausses propagées par l’extrême droite »
Vincent Edin
Editions de l’Atelier

Chômage, immigration, insécurité, préférence nationale… Les idées du FN battues en brèche par les faits et les chiffres.

 

 

 

 

 

« L’illusion nationale »
Valérie Igounet, Vincent Jarousseau
Ed. Les Arènes

Deux ans d’enquête dans les villes dirigées par le Front National Hayange, Beaucaire et Hénin-Beaumont pour un reportage en forme de roman-photo. Les témoignages des élus et des habitants retranscris au mot près lèvent le voile sur l’illusion vendue par le FN en échange d’un peu plus de propreté, de quelques fleurs, d’une police municipale renforcée…

 

« Chez nous »

Un film de Lucas Belvaux
Avec Emilie Dequenne, André Dussollier, Guillaume Gouix

Une infirmière à domicile dans le nord de la France, très appréciées par ses patients pour sa générosité est approchée par un parti extrémiste afin d’être sa candidate aux élections municipales. Les mécanismes de séduction et d’enrôlement de l’extrême droite mis à jour…

Et si nous n’attendions plus un homme ou une femme providentiels pour nous accorder sur l’essentiel ?

Et si en 2017 les solidarités devenaient un impératif pour les prochain.e.s locataires de l’Elysée et de l’Assemblée ?

Et si «5 caps des Solidarités » fixés par les ONG constituaient un référentiel dans lequel devront s’inscrire dorénavant les politiques publiques ?

Parce que les crises que nous traversons sont toutes liées à un déficit de solidarité, qu’elles ne pourront se résoudre que par plus de solidarité, pour la première fois, 80 associations – du social, de l’écologie, de la solidarité internationale, de l’éducation, de la démocratie, du monde agricole, des quartiers populaires, de la défense des droits de tous, et de l’égalité, du handicap, de la jeunesse, pour la santé, et la protection animale – ont décidé d’unir leur voix.

Unir leur voix pour dominer le brouhaha ambiant.

Unir leur voix pour faire, haut et fort, l’Appel des Solidarités.

Pour que sortent de leur réserve toutes celles et ceux fier.e.s d’être généreux.ses et solidaires. Qu’elles et ils lèvent le doigt et élèvent la voix jusqu’à imposer un changement de cap(s).

En répondant PRESENT!

Sur www.appel-des-solidarites.fr ou gratuitement par SMS au 32321 en tapant le mot PRESENT!

appel_solidarites_presentation

Créer 1 million d’emplois, c’est possible avec la transition écologique

Soirée-débat avec Didier Aubé, membre d’ATTAC France, secrétaire national de Solidaires et co-animateur de la campagne « Un million d’emplois pour le climat »
vendredi 24 mars  de 19h à 21h
Auditorium du Département (2, rue Guillemette – Nîmes)

La LDH, au plan national, s’est associée au rapport Un million d’emplois climat publié par ATTAC relativement à la possible création de nombreux emplois dans les secteurs nécessaires à la transition écologique

La section de Nîmes a décidé de s’associer à la soirée-débat proposée le vendredi 24 mars 2017 sur le thème « Créer 1 million d’emplois, c’est possible avec la transition écologique »

Nous sommes aujourd’hui confronté.e.s à deux crises majeures : climatique et sociale.

L’urgence climatique : le plus grand défi planétaire de ce début de siècle ! Les faits sont là : l’année 2016 aura été l’année la plus chaudejamais enregistrée et, d’ici à 2030, le record d’émissions mondiales de gaz à effet de serre pourrait être battu chaque année.

Dans le même temps, chômage et inégalités ne cessent de s’accroître. Un million de pauvres en plus en dix ans, principalement sous l’effet de la progression du chômage. Précarité, chantage à l’emploi, attaques contre la protection sociale,…voilà le bilan de la crise sociale.
A cette double crise une réponse est possible : la création d’emplois dits « climatiques » c’est-à-dire dans les secteurs nécessaires à une transition écologique.

Soirée autour du rapport « un million d’emplois pour le climat » réalisé par Alternatiba, ATTAC France, Collectif Roosevelt, Confédération Paysanne, FSU, Les Amis de la Terre, Mouvement national des chômeurs et précaires, Réseau Action Climat, Union syndicale Solidaires.